Tondre son cheval l'hiver

Tondre son cheval en hiver : astuces et conseils

Tondre son cheval l'hiver

Tondre son cheval est une question d’hygiène, d’esthétique et de commodité.
Lorsque le cheval est travaillé régulièrement la tonte limite la transpiration, (il faut toutefois être vigilant après l’effort et le couvrir immédiatement dans le cadre d’une tonte complète).
Cela permet également de garder un cheval propre plus facilement, de détecter et de soigner une blessure plus aisément.

Faut-il tondre son cheval en hiver ?

La tonte peut être adaptée aux besoins spécifiques de votre cheval ou de votre poney.

Avec l’expérience, vous remarquerez les endroits où il transpire le plus et vous saurez quelles zones de son corps vous devez tondre et en quelle quantité.

En effet, il est préférable de tondre votre cheval si vous le montez régulièrement et si celui-ci transpire pendant vos séances car la tonte permet de sécher la robe de votre équidé plus rapidement. 

A savoir que le poil d’hiver du cheval entraîne une sudation conséquente. 

A l’inverse, si votre cheval travail peu, celui-ci fera naturellement son poil d’hiver afin de s’isoler du froid. 

En hiver, les marques au fer rouge peuvent-être tondues pour rester visibles malgré l’épaisseur de la robe.

Une fois le cheval tondu, il est vivement conseillé de le couvrir.

Quelles sont les différentes types de tonte pour le cheval ?

Les types de tonte les plus utilisées sont :

La tonte de Chasse :

Les chevaux de chasse à courre et les hunters travaillent beaucoup et longtemps. Ils ont donc besoin d’être tondus, mais leurs membres doivent rester protégés des épines et des chocs. 

De plus, leurs reins peuvent être endoloris par le poids du cavalier qu’ils portent durant plusieurs heures : les poils permettent de faire un tapis de selle naturel.

La tonte en manteau (ou de Course) :

Un manteau de poils est laissé sur le dos, les reins et la croupe, alors que la tête, l’encolure, les épaules et le ventre sont rasés.
Cette tonte est utilisée pour des chevaux à la peau fine qui travaillent beaucoup et qui ont besoin d’une protection supplémentaire sur les reins.

La tonte de trait

Similaire à la tonte en manteau, la tonte de trait laisse des poils sur l’encolure et l’épaule du cheval. 

Cette tonte est très utilisée dans les centres équestres pour la cavalerie de club car elle ne nécessite pas de changer les couvertures selon la température mais aussi pour les chevaux vivant au box. 

En effet, seulement les zones de transpirations sont tondues.

La tonte tablier

Cette tonte est généralement utilisée chez les jeunes chevaux afin de les initiés à la tonte petit à petit.

Mais également pour des chevaux qui travaillent peu. 

En effet, le cheval est tondu au niveau de la nuque, du poitrail, des épaules, du bas du ventre et de l’avant de l’encolure. 

La tonte Complète :

La tonte complète est destinée aux chevaux qui travaillent intensément ou qui sortent en compétition durant la saison d’hiver.
Les membres tondus sont plus faciles à garder propres, même si un poil léger repousse afin d’assurer une protection minimum.
Le poil reste un moyen de protection et dans le cas d’une tonte intégrale il est judicieux de laisser un oval au niveau du garrot.

De plus, il existe des tondeuses de finition afin de tondre votre cheval dans les endroits sensibles et délicats avec précision. 

Nos conseils et astuces pour tondre votre cheval :

Astuce : 

Pour tracer la découpe de tonte, vous pouvez tracer les contours de la tonte, que vous souhaitez réaliser, avec une craie avant de commencer la tonte.

Le saviez-vous :

La pause d’une couverture dès les premiers froids permet de ralentir la pousse du poil et par conséquent, de ne pas tondre, tout en maintenant une couverture pas trop chaude durant l’hiver.

Conseils d’utilisation d’une tondeuse pour cheval :

  • Pour optimiser la tonte de votre cheval, penser à le brosser avant de le tondre.
  • Vos peignes doivent être lubrifiés avant et, régulièrement, pendant l’utilisation.
  • Pour le réglage des peignes, il faut serrer la vis de réglage jusqu’à ce que vous sentiez la première résistance, serrez-la ensuite d’1/4 de tour supplémentaire.
  • Durant la tonte si les peignes ne coupent plus suffisamment, il faut resserrer la vis de réglage d’1/4 de tour supplémentaire.
  • Si cette ajustage reste sans succès, il faudra faire affûter peigne et contre-peigne.
  • Après l’utilisation, nettoyer soigneusement les peignes avec une petite brosse (généralement fournie) pour enlever les restes de poils et les enduire de graisse, pour éviter l’oxydation.
  • Le corps de la tondeuse doit être nettoyé avec un chiffon doux, ainsi que le filtre à air.

❤ Ces articles peuvent vous intéresser :