Qu’est-ce que le Blog Equestr@

Dans le concept des blogs , celui d’EQUESTRA va se centrer autour des affects et des idées de son équipe sur tout ce qui concerne l’équipement équestre.

Continuer la lecture

Les électrolytes


Par les grandes chaleurs, pensez à réhydrater votre cheval !

Le corps du cheval est comme un moteur, il lui faut avoir une température de travail optimale.

Il doit donc « monter en température » pour accomplir des performances sportives sans aucun risque.

Pour éviter une surchauffe » le cheval transpire naturellement et la sudation retire de l’organisme la chaleur excédentaire afin de maintenir une température optimale.

Sans cette perte d’eau il existe un manque d’épaississement du sang ce qui entraîne un approvisionnement insuffisant en oxygène des muscles, les déchets de métabolisme ne sont plus évacués, les muscles sont alors en surcharge, leur performance diminue, il y a un risque de crampes et de douleurs musculaires.

Les conséquences d’un cheval déshydraté : La sudation joue donc un rôle très important dans la thermorégulation de votre cheval, mais elle entraîne une perte inévitable d’éléments minéraux, notamment, des substances minérales appelées électrolytes, jouant un rôle important dans l’équilibre hydrique de l’organisme.

Cette perte peut se solder par une hyperexcitation, un manque d’appétit, voire une apathie. C’est pour cela qu’il existe des électrolytes (en poudre, liquide ou pâte), qui sont des compléments alimentaires, à administrer.

Comment utiliser les électrolytes : Les électrolytes doivent être administrés dès les hausses de température à un cheval au travail, pour lui permettre de faire des réserves et il est conseillé de faire une cure pendant toute la période estivale, il ne faut surtout pas attendre les premiers signes de déshydratation pour réagir.

Les électrolytes peuvent être associés à l’eau de boisson ou au repas, n’hésitez pas à augmenter les doses durant les périodes d’efforts intensifs. Pensez également à faire boire votre cheval.

Astuce : Comment se rendre compte si votre compagnon est déshydraté Il suffit de pincer la peau de votre cheval au niveau de l’encolure, si l’élasticité n’est pas instantanée, votre compagnon est en état de déshydratation.