Comment bien choisir la couverture de son cheval en fonction de la température ?

La couverture Hurricane Kentucky existe en plusieurs épaisseurs et possède un tissu ultra imperméable.

Avec l’arrivée de l’hiver, le froid et l’humidité s’installe rapidement avec le mauvais temps hivernal.

Chez les cavaliers, une question revient régulièrement lors de l’arrivée de cette période :  » Tu couvre ton cheval toi ? Tu mets quelle couverture en fonction de la température ? »

Rahlala, ces questions essentielles qui deviennent rapidement un véritable casse-tête pour tout bon cavalier propriétaire.

Il est vrai qu’en fonction de l’âge, des conditions de vie (pré ou box), du fait qu’il soit tondu ou pas ou bien de son état, chaque cheval est différent et il convient de s’adapter au cas par cas.

Grammage et deniers, quésaco ?

Tout d’abord commençons par un petit lexique rapide .

Les deniers : Degré de résistance du tissu lié à la qualité du tissage, la moyenne se situant aux alentours de 600 deniers. Pour les chevaux peu précautionneux, il existe des versions en 1000 ou 1200 deniers et jusqu’à 1690 deniers.

Le grammage : Matelassure intérieure de la couverture, c’est plus exactement le poids du tissu par mètres carré(g/m²) qui déterminera l’épaisseur et la capacité chauffante. Par exemple une chemise de pluie 0gr ne contient aucune doublure et ne servira donc uniquement que comme imperméable. A contrario une couverture en 200gr contient une doublure de 200 grammes afin d’apporter une couche de chaleur et d’épaisseur à votre monture.

Comment donc savoir si je couvre correctement mon cheval ?

Nous avons mis au point deux tableaux qui vous permettront de savoir en fonction du type de couvertures (imperméable ou pas) mais également en fonction de votre cheval (tondu ou pas) quel sera la couverture qui s’adaptera le mieux à ses besoins.

Guide des températures pour les couvertures imperméables
Guide des températures pour les couvertures de box

Les accessoires non négligeables pour la couverture de mon cheval

Le couvre-cou : Idéal pour les chevaux tondus, il permet la protection de l’encolure de votre cheval mais pas seulement. En effet celui-ci va permettre de maintenir la chaleur corporelle de votre cheval et éviter ainsi toutes fuites de chaleur vers l’extérieur.

Imperméable avec ou sans doublure il maintiendra votre cheval au sec lorsqu’il pleut mais il en existe également pour le box, en polaire ou avec du grammage.

La sous-couverture : Très pratique lors des grands froids (-10°/-15°C), elle vous permettra de pratiquer la technique de l’oignon à savoir multiplier les couches lorsque les températures baissent ou bien supprimer des couches lorsque les températures redeviennent plus clémentes.

Sous couverture Skin Friendly Kentucky Horsewear 300gr

Plus besoin alors d’acheter moultes modèles, il vous suffira simplement de venir glisser votre sous-couverture. Spécialement conçue pour se mettre en dessous, elle possède parfois même, en fonction des modèles, des fixations de maintien pour venir s’accrocher sur votre couverture principale, comme par exemple ici avec la sous-couverture System de chez Waldhausen aui existe en 100gr, 200gr ou en version polaire (attention elle s’adapte uniquement sur les couvertures imperméables de la marque et possédant les attaches)

Veuillez toujours à vérifier que votre sous-couverture soit bien fixer et que la température corporelle de votre cheval nécessite bien l’ajout d’une couche supplémentaire au risque de lui provoquer une sensation de gêne ou d’inconfort.

Le protège-épaule : Une pièce généralement en lycra qui se passe par la tête afin de protéger les épaules de votre cheval des frottements de la couverture.

Horse BIB ou protège-poitrail : Variante du protège-épaule, c’est une pièce doublée en mouton synthétique qui évitera les éventuels frottements et blessures au niveau du poitrail du cheval . Il existe en version hiver ou été et petite nouveautés en version imperméable, full mouton et même pour protéger le garrot.

Horse bib imperméable Kentucky Horsewear

Vous en savez maintenant un peu plus sur le type de couverture choisir en fonction de la température, vous pouvez également en apprendre davantage sur les différentes couvertures qui existent avec notre article  » 3 questions pour bien choisir la couverture de votre cheval »

Comment choisir le bon soin du sabot pour mon cheval ?

Comme le dit l’adage « pas de pieds, pas de cheval » !

Les pieds des chevaux sont soumis à différentes contraintes dont il faut tenir compte pour garder son compagnon en bonne santé. Les sabots du cheval jouant ainsi un rôle crucial d’un point de vue physique et biomécanique.

En fonction des sols et de la météo, il est bon d’adapter les soins aux sabots. Sols boueux, sols secs, sable de la carrière ou même neige, le type d’onguent ou d’huile diffère en fonction de la saisonnalité et du type de sols.

L’entretien des sabot, c’est l’art de trouver le juste équilibre entre rigidité et élasticité. C’est conserver un pied fort grâce à la modulation de l’hydratation de la corne en fonction de la saison. C’est pour cela qu’il est impératif d’adapter les soins.

Comment la corne pousse t-elle ?

Comme les ongles chez les humains, la corne des chevaux pousse en continue. Il est possible de voir la qualité de la future corne de votre cheval en observant le haut du sabot sous le bourrelet périoplique.

Crédit image « Michel Vaillant »

Ferré ou non, il est primordial de faire venir régulièrement un maréchal ferrant afin d’entretenir les sabots de votre cheval.

Adapter son soin à la saisonnalité et aux différents types de sols

La saison estivale

En l’été, les sols deviennent secs et les pieds du cheval s’assèchent. Le manque d’hydratation provoque bien souvent des fissures dans la corne qui « s’éclate » en petits morceaux. Elle devient très dure, manque d’élasticité tout comme la fourchette.

Il est essentiel de rendre un maximum d’hydratation et d’élasticité aux sabots afin de ramollir la corne et la fourchette.

Pour la corne cassante et fissurée, il est d’usage d’utiliser une huile qui pénétrera plus facilement au cœur de la corne et hydratera en profondeur. Petit conseil en été : n’hésitez pas à doucher les pieds de votre cheval puis de venir badigeonner votre huile. Celle-ci enfermera l’eau à l’intérieur de la corne pour une double hydratation !

L’huile bio Parisol sera parfaite pour hydrater les pieds en été

L’huile de laurier est connu pour favoriser la repousse et permettre une hydratation optimale de la corne.

Il est important d’hydrater l’ensemble du sabot, de la sole à la paroi en passant par la fourchette.

L’inter saison

En automne et au printemps le temps est incertain, parfois il peut encore beaucoup et certains jours, le temps est chaud et sec.

Cavalier sous la pluie

Les sols ne sont pas tout à fait secs et il arrive parfois qu’il pleuve pendant des jours et là les sols deviennent rapidement boueux.

Il existe des onguents « polyvalent » qui arrive à garder des sabots hydratés tout en évitant le ramollissement de la corne et la fourchette.

En cas de fourchette ramollis, un soin assainissant permettra d’éviter le pourrissement.

Huile de soin assainissante Michel Vaillant prendra grand soin des fourchette à l’inter-saison

L’hiver

Le mauvais temps et la boue sont les pires ennemis des sabots. Ils leur en font voir de toutes les couleurs.

Le trop plein d’humidité provoque un ramollissement rapide de la corne et de la fourchette. On se retrouve avec un pied mou, fragile et perméable au bactéries. Il est donc urgent de durcir la corne et de protéger les fourchettes en format une barrière protectrice.

Le Goudron de Pin ou goudron de Norvège va agir comme un véritable assainissant de la corne. Attention cependant à ne l’utiliser qu’une fois par semaine maximum sur un pied parfaitement sec et propre (car sinon le goudron enfermera les bactéries à l’intérieur du pied et cela sera pire)… De plus le goudron ne s’utilise pas sur la paroi mais uniquement sur la sole et la fourchette.

Le goudron Pediblock Ravene formera une véritable barrière contre l’humidité

Etre deux utilisation du goudron, des onguents spécial hiver existent afin de protéger le pied de la boue et l’humidité.

Le Farrier solution de chez Naf sera parfait pour l’hiver

En cas de pourrissement de la fourchette sur des pieds qui macèrent à longueur de journée dans la boue, préférez un soin assainissant et antiseptique, qui s’applique directement sur les fourchettes (attention de ne pas appliquer de goudron sur une fourchette déjà atteinte !). 

Hoof Solution Kevin Bacons, le soin parfait pour les fourchettes abimées

Et pour la neige ?

Utiliser votre graisse ou votre huile d’hiver aussi souvent que possible car en plus de protéger le sabot de votre cheval, elle évitera la formation d’un amas de neige en cas de pied ferré.

Le sable de la carrière

Le sable peut-être assez abrasif pour les sabots, et une carrière détrempé peut nuire au bon équilibre de la corne.

Utiliser votre soin du moment avant votre séance afin de protéger les pieds lorsqu’ils seront en contact avec le sable.

Dans tous les cas, pensez à bien nettoyer et brosser les pieds une fois votre séance de travail terminée. Lorsque le sabot est propre, n’hésitez pas à remettre une couche de graisse ou d’huile.

Brosse à sabots Grooming Deluxe Kentucky Horsewear

Comme nous avons pu le voir, Il est important d’adapter vos soins en fonctions de nombreux facteurs qui sont à prendre en compte (mode de vie, terrains, météo, type de sabots etc…). Observez et curez régulièrement les pieds de votre cheval afin de vérifiez leur état ce qui vous permettra de choisir le produit idéal.

Si les pieds de votre cheval ne présente aucun soucis particulier, un onguent « incolore » suffira à entretenir la corne. A appliquer une à deux fois par semaine.

Le Hoof Dressing, un allié de choix dans l’entretien des sabots

Equestra vous propose un large choix de soins pour les sabots, afin de vous permettre de trouver la solution la plus adaptée pour votre cheval.

Mon cheval est maigre, que faire ?

Chaque cheval a besoin d’une alimentation différente selon son âge, son sexe, sa race et son activité. Pour le faire grossir, il faut connaître ses besoins et lui procurer plus que l’apport nécessaire en théorie, afin qu’il puisse produire du muscle et stocker de la graisse. Avant de chercher à faire grossir son cheval, il faut s’assurer que celui-ci soit en bonne santé et apte à prendre du poids.

Avant de démarrer, vérifier l’état de santé

Il faut d’abord vérifier que rien ne fait obstacle à la prise de poids.

Chez un cheval très maigre, un bilan vétérinaire s’impose avant de changer son alimentation. Il faut vérifier, entre autres, que le cheval ne présente aucun autre symptôme, qu’il est à jour de ses vermifuges et correctement suivi par un dentiste.

Le check up vétérinaire, indispensable avant tout action

Une prise de sang pourrait même être utile pour s’assurer de la bonne santé du cheval concerné. Il faut déterminer la cause de l’amaigrissement et régler la source du problème avant de pouvoir lui faire prendre du poids.

Une fois que l’on s’est assuré qu’il est en bonne santé, différentes solutions peuvent être mises en place.

Un changement du mode de vie

Pour un cheval maigre, la première option à considérer est de lui changer son mode de vie.

Les chevaux sont faits pour manger des petites quantités d’herbe quasiment en continu au long de la journée (15 à 20h par jour). Beaucoup de chevaux reçoivent uniquement une ou deux rations par jour et ne peuvent pas se maintenir en état ainsi.

Un remède souvent efficace consiste à laisser le cheval au pré le plus de temps possible lors de la belle saison. A l’inverse, pendant l’hiver, le froid et le manque d’herbe peut faire perdre du poids aux chevaux au pré, même avec un accès au foin à volonté. Une complémentation supplémentaire et parfois un accès au box doivent alors être envisagés, ainsi qu’une couverture si nécessaire.

Un cheval trop maigre doit aussi réduire son activité physique momentanément, le temps de grossir. Il est donc conseillé d’alléger voire d’interrompre le travail du cheval, selon la gravité de l’amaigrissement.

Une solution facile consiste donc à opter pour un mode de vie différent : moins de travail et plus de pré. Attention cependant lors du passage au pré du cheval, la transition doit se faire progressivement pour éviter une colique. Si nous prenons le cas extrême d’un cheval au box nourri uniquement aux concentrés, il faut d’abord l’habituer au foin, puis le laisser au pré quelques heures par jour avant de pouvoir le laisser librement au pré toute la journée.

Cette solution peut être momentanée mais elle peut aussi être envisagée sur la durée. Pré et carrière sportive ne sont pas incompatibles pour un cheval. Il n’en sera que mieux alimenté et plus serein. Le pré/box peut être un bon compromis pour allier les atouts des deux modes d’hébergement.

Optimiser l’assimilation des aliments

Cela ne sert à rien d’augmenter la ration si celle-ci n’est pas bien assimilée par le cheval. Il faut veiller à optimiser chaque étape de la digestion.

Dans un premier temps, si les dents ne sont pas en bon état, les céréales peuvent être mal broyées et en conséquence pas bien assimilées : des céréales non digérées ou des morceaux de fibres peuvent être retrouvés dans les crottins.

Ensuite vient l’estomac. Comme expliqué précédemment, un cheval s’alimente quasiment en continu : il ingère des petites quantités sur une très longue période. Une trop grosse quantité d’aliments d’un seul coup ne sera pas bien assimilée par son système digestif.

Le système digestif du cheval

L’estomac du cheval ne fait qu’environ 15L et ne se remplit qu’aux 2/3, soit 10-12L utilisables. L’estomac se vide en 2 à 8h selon le type d’aliments. Le cheval est donc adapté à des petits repas très fractionnés.  

C’est pourquoi il ne faut jamais distribuer plus de 3L de concentrés d’un seul coup, cela serait inutile car non digéré. Si l’estomac ne fonctionne pas assez en continu au cours de la journée, il reste vide, ce qui favorise l’apparition d’ulcères.

Les chevaux ulcéreux ont ensuite tendance à moins s’alimenter, ce qui aggrave le problème initial. Il faut donc que les repas soient les plus fractionnés possible pour permettre une bonne assimilation de l’aliment et un fonctionnement normal de l’estomac.

L’ordre de distribution conseillé est d’abord l’eau, puis le fourrage et ensuite les concentrés. Le fourrage est digéré par le gros intestin alors que les concentrés sont majoritairement digérés dans l’intestin grêle. Le foin va alors pousser les concentrés vers le gros intestin s’il est distribué après eux. La digestion ainsi accélérée n’est pas optimale et les concentrés ne seraient pas bien assimilés.

Il est aussi conseillé d’attendre environ deux heures entre la ration et le travail.

Toute solution permettant d’améliorer la digestion est bonne à prendre pour faire grossir un cheval. Par exemple, améliorer l’état de la flore digestive peut être une bonne solution. Des cures de probiotiques ou de levure de bière peuvent être envisagées en parallèle du changement d’alimentation, pour aider et supporter la prise de poids.

La qualité et l’hygiène de la ration sont très importants et seront vus postérieurement dans les parties consacrées à chaque type d’aliment.

Le rôle essentiel des fibres : le foin et l’herbe

Un fourrage de bonne qualité

Pour que le cheval prenne du poids, il doit recevoir plus d’apports que l’énergie qu’il dépense. Les céréales apportent plus d’énergie que l’herbe ou le foin, mais le rôle des fibres est essentiel. Elles doivent rester l’alimentation principale du cheval afin de ne pas perturber le système digestif. Pour faire reprendre du poids, le foin doit être distribué à volonté.

Dans l’idéal, le cheval peut être mis au pré ou au foin à volonté, voire les deux à la fois.

Concernant la qualité de la ration de fourrages, le foin ne doit pas être poussiéreux, il doit contenir des longues fibres et avoir une bonne odeur. Il peut être mouillé pour aider à la digestibilité.

Concernant l’herbe, elle doit être suffisamment riche. Une herbe courte et pâturée fréquemment sera bien plus riche en sucres qu’une herbe haute et longue, qui se rapproche plus du foin au niveau nutritionnel.

Une herbe courte et riche en sucres

Les céréales, un ajout secondaire

L’herbe et le foin à volonté peuvent être insuffisants, notamment à la mauvaise saison. Il faut alors ajouter à la ration des céréales, mais toujours en quantité modérée pour ne pas perturber le système digestif.

Nous allons donc déterminer quelles céréales vont constituer la ration.

Les propriétés des céréales dépendent de leur composition en sucres, en lipides et en protéines. Les protéines font prendre du muscle tandis que les sucres et lipides apportent de l’énergie et font prendre du gras.

Il y a deux indicateurs à connaître et à vérifier lorsque l’on réfléchit à l’équilibre d’une ration.

On peut les trouver sur les étiquettes des produits : il s’agit de l’UFC (Unité Fourragère Cheval) et de la MADC (Matière Azotée Digestible Cheval).

L’UFC correspond à l’apport en énergie, à l’équivalent des calories comme on les quantifie chez l’homme. Lorsque le cheval reçoit plus d’énergie qu’il n’en dépense, il la stocke sous forme de graisse. C’est donc l’UFC qui nous informe sur la capacité de la céréale à faire prendre du gras au cheval.

Un UFC correspond à 1 kg d’orge. La MADC correspond aux protéines digestibles par le cheval. C’est ce qui participe, entre autres rôles, au renouvellement de la masse musculaire. Le rapport UFC / MADC est supposé être équivalent.

 UFCMADC
Orge171
Maïs1,1257
Avoine0,8769
D’après les tables INRA, 2010

Les grains doivent être sous la forme la plus digestible possible. Des céréales pleines sont inutiles pour le cheval. Par exemple, l’orge doit être aplati ou trempé et le maïs concassé. Les céréales doivent être stockées convenablement pour conserver leur valeur nutritive et ne doivent évidemment pas être moisies.

L’huile, une aide fréquente pour faire grossir les chevaux

Une fois que les besoins du cheval sont couverts, un ajout de matière grasse peut aider à la fois à la digestion et à avoir un fort apport en lipides.

Ajouter de l’huile dans la ration du cheval est fréquemment conseillé pour lui faire reprendre du poids, mais cette solution est une aide qui ne doit être envisagée qu’une fois que l’on a vérifié la ration de base.

L’huile, une alliée de taille pour la remise en état

L’huile a une densité énergétique importante : beaucoup de lipides pour un petit volume. C’est donc très utile pour les chevaux dont les rations de concentrés sont déjà au maximum.

Des précautions à prendre pendant le changement

Pour grossir, l’alimentation idéale est donc composée majoritairement de fibres à volonté, puis si nécessaire d’un mélange de céréales judicieusement choisies pour maintenir la ration équilibrée, et enfin d’autres aides complémentaires, comme de l’huile dans la ration ou un traitement pour améliorer la flore digestive.

Il y a cependant des précautions à prendre pendant ce changement d’alimentation.

Veillez à faire des transitions alimentaires suffisamment longues, d’au moins une semaine. Il ne faut pas non plus augmenter fortement et brutalement la quantité de nourriture d’un cheval pour ne pas surcharger son foie et ses reins. Le changement, quantitatif comme qualitatif, doit être très progressif pour ne pas impacter négativement l’organisme.

Chaque connaisseur des chevaux a sa propre recette pour faire prendre du poids aux chevaux. Les avis divergent car on doit trouver la solution qui va correspondre à chaque cheval et à son métabolisme. Un check-up vétérinaire et une remise en question du mode de vie du cheval sont indispensables avant de changer sa ration proprement dite.

Notre séléction :

Vitamine E, sélénium et Lysine

Horse Master

Weight Builder

Farnam

Fenugrec

Vital Herbs

Oméga 3,6,9

Horse Master

Un nouveau « System » pour les couvertures de pré Waldhausen

Lorsque l’hiver arrive et que les températures commencent à descendre, nous savons sans problème, choisir le type de couverture le mieux adapté pour son cheval : au box c’est la chemise polaire ou la couverture de box et à l’extérieur il est préférable de partir sur une couverture ou une chemise imperméable pour résister aux diverses intempéries.

Cependant une question revient assez régulièrement, surtout en automne ou au printemps lorsque les températures jouent au yo-yo ; comment bien choisir le grammage de la couverture de mon cheval ? Comment éviter qu’il est trop froid le matin et trop chaud par la suite l’après midi ?

Un vrai casse tête pour nous les cavaliers propriétaires, toujours en quête permanente pour assurer le bien-être quotidien de notre équidé préféré.

La solution ? Une doublure amovible !

La doublure thermique munie de l’option « System »

Et oui il fallait y penser !

Il existe déjà des sous-couvertures mais elles sont souvent réservées aux couvertures de box, ou le cheval bouge beaucoup moins et ou les risques que la couverture du dessus glisse sont moindre.

Ce qui différencie cette doublure d’une simple sous-couvertures, ce sont ses 4 scratch présents tout autour du garrot, ainsi que ses boucles situées à l’arrière de la doublure, tout en bas et de chaque côté. Une large bande en silicone sur tout le haut assure un maintien supplémentaire.

Mais alors comment ça marche ?

Avec l’option « System » vous allez pouvoir modifier le degré de grammage de votre couverture de pré; passez en un rien de temps d’une simple chemise de pluie, à une grosse couverture chaude et imperméable de 200gr par exemple.

Adaptable sur tous les nouveaux modèles de couvertures d’extérieures Waldhausen de la gamme Economic, Comfort et Premium, il vous suffira simplement dans un premier temps de venir mettre la sous couverture System sur votre cheval, puis dans un second temps de mettre votre couverture d’extérieure adaptable par dessus la sous couverture.

Pour relier les deux couvertures, c’est très simple : deux crochets situés de par et d’autres de l’encolure à l’intérieur de la couverture vous permettra de venir y fixer deux attaches en velcro qui elles se trouvent sur la sous couvertures.

Les attaches en velcro viennent se fixer sur les crochets

Enfin situés à l’arrière, deux mousquetons assurent la fixité de l’ensemble afin d’éviter que l’une ou l’autre ne tournent lorsque le cheval se roule ou se couche par exemple.

Le mousqueton vient faire la liaison à l’arrière de l’ensemble afin d’éviter tout retournement

Et voilà comment en un rien de temps, vous pourrez modifier le grammage de la couverture de votre cheval !

Astucieux non ?

La sous couverture existe en deux versions différentes : 100gr et 200gr.

Elles sont adaptables sur toutes les nouvelles couvertures d’extérieur de la marque Waldhausen.

Vous avez craquer pour ce « System » ?

Alors retrouvez l’ensemble de la gamme de couvertures et sous couvertures System Waldhausen dans votre sellerie Equestra Toulouse mais aussi sur notre site internet www.equestra.fr.

Challenge Equestr’ambassadeur Testeur

Depuis le mois de Juillet un nouveau challenge a fait son apparition dans votre sellerie Equestra, la box Equestr’ambassadeur Testeur du mois !

Le concept

C’est très simple, chaque mois, nous mettons en jeu une box remplie de différents articles. Nous élirons par la suite notre ambassadeur testeur du mois qui remportera la box afin de pouvoir entièrement tester son contenu.

Notre gagnante du mois d’août

Pour la box du mois d’août, c’est Elisa J qui a eu la chance de remporter la box d’été qui contenait les produits suivants :

  • Électrolytes Hydratonic de PASKACHEVAL
  • L’huile pour les sabots naturelle PARISOL
  • L’argile Tendiflex de chez RAVENE
  • Le derma Horse de chez NACRICARE
  • Le Fly Away de chez NACRICARE
  • Le shampoing Galow Lesio de chez GALOWADE
  • Le gel démêlant et lustrant 5 Star LEOVET

Crash test des produits

Après un mois d’utilisation, voici le résultat de son test :

Électrolytes Hydratonic Paskacheval

Une compensation de la perte d’électrolytes, en cas d’efforts intenses
Une senteur de bonbons acidulés dont ma jument raffole 🍭🍬
Très facile à utiliser dans la ration ou dans l’eau 💧🌽
« Réhydratez votre cheval avec gourmandise »

L’avis de la team Equestra : Idéal aussi pour les chevaux âgés qui ont du mal à fixer les minéraux lors des fortes chaleurs.

Derma Horse et Fly Away NACRICARE

Fly Away : Une lotion anti mouches qui se démarquent des autres avec ses multiples propriétés. Un filtre solaire naturel assure une protection contre le ☀️. Des actifs végétaux et marins apaisent, favorisent la cicatrisation et une belle repousse des poils 🧚🏼‍♀️. Une odeur incroyable 😍 !
Un spray qui ne laisse pas d’effets gras sur la robe et qui ne retient pas la poussière sur les parties vaporisées.

Derma Horse : Un lait apaisant qui combine tous les éléments pour répondre aux soucis de dermite estivale. C’est un tout en un à avoir dans sa malle de pansage ✅.
Dès le lendemain, la partie cutanée irritée par les démangeaisons, est hydratée, nourrit et protégée du ☀️ et des 🦟.
Effectivement il laisse une petite pellicule grasse sur la partie appliquée, je n’ai pas revu un insecte y mettre son nez. Le lendemain la partie irritée était encore très hydratée et belle à regarder. Je l’utilise particulièrement pour le haut de queue.

L’avis de la team Equestra : Des produits formulés à partir d’ingrédients naturels et made in France.

L’argile Tendiflex RAVENE et le shampoing Galow Lesio GALOWADE

Shampoing Galow Lesio NACRICARE: Un gel lavant 100% naturel aux pro biotiques. Une sensation de propreté inégalée, une douceur de poil au poil ✨, et une très légère senteur florale 🌸 qui n’est pas entêtante, comme beaucoup de shampoing. Il mousse et se rince très bien. J’ai caressé ma jument toute la journée tellement elle était douce. Savoir que je la nettoie et lui applique des produits naturels me rassure beaucoup sur l’utilisation de ceux ci.

L’avis de la team Equestra : Un shampoing enrichi en probiotiques qui ne contient ni parabens ni aluminium et qui respecte le ph naturel de la peau du cheval.

Tendiflex RAVENE : Une argile apaisante pour les membres sollicités.
Une sensation incroyable de fraîcheur grâce aux huiles essentielles de menthe et d’arbre à thé 🌱❄️.
J’ai ressenti l’effet même à travers mes gants d’application en plastique et j’ai vraiment vu une différence de facilité de nettoyage, comparé à d’autres argiles plus compliquées et longues à nettoyer. Le lendemain de ma séance d’obstacle, je n’ai senti aucunes gènes au niveau des membres de ma jument.

Huile pour les sabots naturelle PARISOL et le gel lustrant et démêlant 5 Star LEOVET

Huile à sabots PARISOL : Une huile de soins quotidienne et complète pour les sabots !
Nourrissante, équilibrante et prévenante grâce aux huiles végétales d’avocat, d’origan et de ricin 🍯. Une senteur fraise, dont on ne se passe plus 🍓😋, je l’adore ! De part son odeur, et par l’effet qu’elle laisse sur le sabot. Il est d’une brillance inégalée même le lendemain de l’application, on voit qu’il est incroyablement bien hydraté ! Je met ce produit après la douche, sur pieds secs, car sinon, la douche enlève un peu de produits.

L’avis de la team Equestra : Une huile 100% naturelle pour des sabots sains et solides tout au long de l’année.

Gel démêlant et lustrant 5 Star LEOVET : « Le style magique » 🧚🏼‍♀️
Un concentré de soins vitaminés et d’actifs hydratants pour apporter volume, brillance ✨ et fraîcheur longue durée. Les crins sont faciles à coiffer, et ont un aspect d’excellente santé.

L’avis de la team Equestra : Un gel indispensable que chaque cavalier devrait avoir dans sa boite de pansage ! Sans silicone il facilite le coiffage et même le tressage.

Comment participer ?

Le concept vous intéresse, vous êtes passionnés par les produits de soin, fana d’articles d’équitation et vous rêvez de pouvoir tester nos produits ? Alors le challenge Equestr’ambassadeur testeur est fait pour vous !

Si vous souhaitez participer à notre prochaine box mise en jeu chaque mois, rendez vous ici

Pensez à bien remplir notre formulaire d’inscription et suivre le règlement, pour valider votre participation.

Bonne chance 🙂

Les coliques de sable chez le cheval

Les coliques de sable, encore méconnues de nombreux cavaliers, sont en réalité, une douleur abdominale intense à la suite de l’ingestion de sable en grande quantité par le cheval.

Mais comment cela est t-il possible ? Explication.

L’environnement du cheval, un facteur déterminant

Ce type de coliques est en corrélation directe avec l’environnement du cheval. En effet depuis plusieurs années, les chevaux ont de moins en moins d’espaces disponibles, ce qui se traduit par un manque cruel d’herbes à disposition, alors que le cheval lui, passe toujours la plus grande partie de sa journée à manger afin de s’occuper.

Le problème qui se pose également est le surpatûrage. Avec le manque de place il est difficile de faire tourner les chevaux d’une pâture à l’autre afin de laisser le temps à l’herbe de repousser correctement.

Tout ceci va avoir pour répercussion que les chevaux « usent » et mange tout dans leurs pâtures et finissent par ingéré de la terre et du sable qui pèsent lourdement sur l’intestin et commence à éroder la muqueuse.

Les coliques de sable sont le plus souvent rencontrées chez les chevaux vivant dans les milieux secs, qui évoluent sur des terrains sablonneux et non verdoyants. Certaines régions de France comme le Sud sont plus touchés par ce phénomène de colique de sable. Ce sont des régions plus arides et sèches ou il pleut moins souvent et l’herbe ne repousse pas ou très peu.

La prévention, la meilleure des solutions

Il est primordial dans ce cas là, de ne pas nourrir les animaux à même le sol mais plutôt dans une mangeoire ou un seau. Dans l’idéal, le foin devrait être suspendu en filet, mis en râtelier ou distribué dans un grand bac à foin.

Un astucieux filet à foin qui se suspend

Nourrir les chevaux à volonté est également une solution qui évite que les chevaux ne passent leur temps à fouiller le sol poussiéreux du bout du nez à la recherche de brindilles ou ne se jettent sur des petites touffes d’herbe avec frénésie, arrachant de petites mottes de terres ou de sable avec les racines.

Pour les chevaux qui sont souvent sujets au coliques de sable , il est recommandé de donner du psyllium. Une plante originaire d’Inde et dont les graines agissent comme un régulateur de transit, en normalisant la consistance des selles.

Attention : le psyllium étant un laxatif, il est donc préférable de le réservé à des chevaux qui font des coliques répétitives ou dont les comportements sont à risques (lécher le sol, manger les racines sablonneuses des herbes arrachées, etc.).

Reconnaître une colique de sable

Lorsque le sable (ou la terre) s’accumule de façon excessive dans le colon, elle entrave le passage des matières alimentaires, créant ainsi une accumulation de gaz qui distend l’intestin source de douleurs.

Ces dernières font naître des spasmes pouvant engendrer des contractions péristaltiques anormales et entraîner un déplacement ou une torsion de l’intestin.

Il existe des symptômes caractéristiques d’une colique de sable qui surviennent avant les symptômes douloureux de la colique en elle -même. C’est une diarrhée persistante qui va concerner environ 35% des chevaux. Elle est le résultat de la perturbation de l’absorption des nutriments et de l’eau.

Viennent ensuite les symptômes classiques d’une colique à savoir :

  • Cheval couché
  • Transpiration
  • Cheval qui gratte le sol
  • Muqueuses congestives (couleur rose foncé), voire violacées en cas d’état de choc du cheval
  • Cheval se regardant les flancs etc…

En attendant votre vétérinaire, pensez à bien hydrater votre cheval afin d’éviter une déshydratation trop importante.

Les coliques des sables sont très dangereuses et peuvent entraîner la mort du cheval si elles ne sont pas prises à temps. Dès les premiers symptômes, nous vous conseillons de prendre contact avec votre vétérinaire. Il pourra alors agir rapidement et vous conseiller au mieux sur le traitement envisagé.

Astuce : Réaliser son propre test de sédimentation

Exemple de réalisation d’un test de sédimentation grâce à un gant en plastique
Crédit image : Clinique Charol’vet

Vous souhaitez savoir si votre cheval ingère du sable ? Pensez régulièrement à faire un test de sédimentation sur votre cheval : simple à réaliser il vous permettra de vérifier l’absence de sable dans les intestins.

Pour réaliser ce test rien de plus simple :

Munissez vous d’un long gant en plastique (n’hésitez pas à en demander à votre vétérinaire).

  • Récolter quatre ou cinq boules de crottin de votre cheval, en veillant à prendre celles qui n’ont pas été en contact avec le sol
  • Remplir le tout avec 1 l d’eau
  • Bien mélanger
  • Attacher le gant et laisser sédimenter 10 minutes.

Le sable ou les petits gravillons vont tomber en bas du gant. Il vous suffira simplement de toucher le bas du gant avec vos doigts pour sentir si il y a du sable ou non.

Si vous constatez une quantité importante de sable ou en cas de doute, n’hésitez pas à contacter votre vétérinaire.

En prévention, nous vous conseillons :

Sand X Pell

Sand Clear

Pysllium pur des Indes

C’est bientôt les vacances !

 

Le rêve de tous les cavaliers !

C’est un peu le rêve des cavaliers de partir en vacances avec son cheval ou découvrir un pays à cheval. Je suis persuadée que vous avez déjà les images en tête. Un galop sur la plage, une balade à travers les vignes, une randonnée en montagne, la découverte de nouveaux paysages ou de monuments …Ce doit être merveilleux de pouvoir partager des moments de détente et de plaisir et tout ça à cheval. Et puis (re)découvrir une région ou un pays en prenant un peu de hauteur, ça n’a pas la même saveur.

Rien de mieux que des vacances organisées de A à Z pour vous et votre monture. Afin que vous puissiez vous promener, vous retrouver et respirer. Nous savons tous que le lien entre la monture et son cavalier est souvent très fort. Nous considérons souvent nos chevaux comme nos enfants et nous les aimons comme tel. Il est donc normal de vouloir profiter de ses vacances en famille avec son compagnon de vie. Pourvoir aussi l’inclure dans se rituel assez essentiel à nos yeux que sont les vacances aujourd’hui.

Galopade dans les champs.

Les randonnées à cheval rien de mieux pour se vider la tête.

Partir en randonnée à cheval, c’est vous permettre de découvrir une région autrement qu’à pied ou en voiture. Généralement être à cheval permet de réaliser une activité plus longue qu’une simple balade équestre de quelques heures. Les randonnées permettent de prendre le temps de s’émerveiller que ce soit pour une journée ou pour une dizaine de jours. Les randonnées équestres vous permettent de découvrir la plus belle conquête de l’homme: le cheval. Ce séjour vous permettra de tisser des liens avec votre cheval, de le bichonner en passant ces quelques jour et nuit à ses côtés.

Si l’idée de partir quelques jours ne vous déplaît pas, notez que les hébergements de nuits peuvent être très rudimentaires. Il est important de bien se renseigner afin qu’ils puissent vous convenir et convenir à votre monture. Cependant les adeptes de la randonnée équestre préféreront un bivouac dans une tente au coin d’un feu géant. Cela permet de créer un vrai moment de convivialité et de partage. Pour les plus frileux, certaines randonnées prévoient des nuitées en gîte. Des alternatives entre nuits à la belle étoile et nuits dans un logement existent également.

Si vous souhaitez réaliser des vacances de ce style dans des gîtes équestres abordables et sérieux. Nous vous conseillons le site Terre Equestre qui vous proposera des lieux par tout en France. Leurs annonces sont bien renseigné vous y trouverez photos et tarification des prestations proposées .

Pourquoi pas combiner la découverte de l’étranger et la passion de l’équitation !

Pouvoir voyager, découvrir de nouveaux paysages et monuments tout en profitant de sa passion que demander de plus ! Les grandes vacances arrivent. Je sais que vous commençait à vous demander ce que vous allez faire de vos vacances, mer, montagnes ou encore pourquoi pas partir à l’étranger. Vous désirez partir mais le cheval va vous manquer. C’est vrai que passer une à deux semaines sans monter se n’est pas forcément envisageable. Pourquoi pas alors, partir à l’étranger afin de découvrir de nouveaux horizons et de nouvelles cultures et coutumes à cheval. C’est ce que proposent quelques agences de voyages comme : Cavaliers du Monde, Agence de Voyage à Cheval, Caval&Go, Rando Cheval, Terre Equestre ou encore Cap Rando. Dans différents pays tels que : la France, l’Europe, l’Asie, l’Amérique du Nord et du Sud mais également le Mexique ou l’Afrique …

Des séjours de perfectionnements

Tous types de séjours sont organisés en fonction de votre niveau, de votre budget et de vos envies. Des séjours plutôt orientés stage de perfectionnement. Afin que vous puissiez évoluer dans votre discipline, dans des endroits idylliques , entouré de chevaux majestueux. Toutefois il est également possible de découvrir une discipline totalement inconnu par des professionnels. Afin de vous permettre d’apprendre de nouvelles techniques de montes et de nouvelles approches .

Des séjours de relaxation

Il est également possible de s’orienter sur des séjours plutôt relaxation. Qui comprendra des balades sur des plages paradisiaques , des baignades dans de l’eau turquoise, des escapades sur des sentiers de sables sauvages .. Ce qui vous créera des souvenirs inoubliables au dos de votre monture.

Des séjour proche des animaux

Amoureux des animaux, vous aimerez surement aller à la découverte d’animaux sauvages. Vous approchez d’eux, découvrirez leur style de vie, leur quotidien, leur façon de s’alimenter. Tout ceci sera possible grâce à votre monture. Cela vous permettra d’être totalement enfouie dans leurs univers, dans un espace sauvage où aucune barrière ne vous séparera d’eux. Vous vivrez une expérience hors du commun qui vous laissera sans voix.

Stage CSO en Irlande

Les produits phares à ne pas oublier lors de vos excursions.

Spray anti mouche Ravène - equestra

Nous savons tous que durant l’été les mouches et moucherons nous envahissent. C’est pour cela qu’il est indispensable de partir sans notre produit Emouchine Total afin de protéger votre monture de ses bêtes sauvages.

Crème solaire chevaux - equestra

Si comme vous votre cheval à une peau claire et sensible au soleil. n’oubliez pas notre crème Nacrisun afin de pouvoir le protéger des rayons de soleil.

Guetre de transport - Equestra

Suite à vos nombreux voyages ces guêtres de transport seront indispensables. Elles permettront de protéger les membres de votre monture durant les trajets mais également de permettre de favoriser la récupération des tendons après vos longues balades et galopades.

Pantalons homme et femme - Horse Pilot - Equestra

Comme vous allez passer des journées en selle. Pensez à vous équiper d’un bon pantalon qui résistera à toutes ces heures de montes et qui vous permettra une bonne récupération musculaire. Car vous en aurait autant besoin que votre cheval :).

Comment choisir une couverture anti mouche pour mon cheval ?

Avec le retour du printemps et des beaux jours, les insectes sont de la partie pour rendre la vie de votre cheval misérable. Il existe une myriade de solutions efficaces pour le protéger contre les piqûres d’insectes, mais comment s’y retrouver et comment choisir une couverture anti mouche efficace pour votre cheval ? 

Les couvertures répondent à différents besoins en fonction de la protection que vous souhaitez apporter à votre cheval. Voici nos conseils pour choisir la couverture anti mouche qui conviendra parfaitement à votre cheval. 

1) Pourquoi protéger mon cheval des insectes avec une couverture anti mouche ? 

Vous devez connaître vos ennemis afin de pourvoir les combattre. Ces insectes transmettent des parasites, bactéries et virus qui nuisent grandement à la santé de votre cheval. Connaissez-vous la différence entre les mouches plates, les moucherons, les taons, les moustiques et autres insectes ? Qui pique ? Qui transmet des bactéries ? Qui n’est pas néfaste ? 

En apprendre plus sur ces insectes vous permettra de choisir une chemise anti mouche adaptée à votre cheval. 

Les mouches :

Sachez qu’il existe deux types de mouches : les mouches traditionnelles et les mouches plates. 

Les mouches sont les insectes qui sont le moins nuisible pour votre cheval car elles ne piquent pas. Par contre, elles peuvent transporter des bactéries et créer des infections, autour des yeux de votre cheval notamment. 

Les mouches plates sont quant à elles beaucoup plus nuisibles pour votre cheval. Elles piquent votre cheval là où la peau est la plus fine (à l’intérieur des cuisses, autour des organes génitaux), ce qui va lui faire très mal. En plus, elles ne se laissent pas facilement intimider et un coup de queue ou de sabot ne suffit généralement pas pour s’en débarrasser. 

Les moucherons :

Tout ce qui est petit est mignon… sauf en ce qui concerne les moucherons. Également appelés culicoïdes, ils sont responsables de la dermite estivale. Il s’agit d’une affection de la peau courante chez le cheval provoquée les piqûres de moucherons. La dermite estivale récidivante équine (DERE) est une allergie dûe à ces piqûres qui provoquent une forte démangeaison chez votre cheval. Si votre cheval est dermiteux, ces démangeaisons vont revenir chaque année, même si les symptômes peuvent plus ou moins s’atténuer. Ces démangeaisons peuvent provoquer des lésions chez votre cheval, et il ne sera parfois pas possible de le monter. Les femelles moucherons se nourrissent de sang et injectent de la salive en piquant votre cheval. Les protéines contenues dans cette salive sont à l’origine de l’allergie chez le cheval, et donc, de la dermite estivale. 

Les tiques :

Tout comme les femelles moucherons, elles se nourrissent du sang de votre cheval. Les tiques peuvent lui transmettre différentes maladies comme la piroplasmose ou la maladie de Lyme. Suite à une morsure de tique, votre cheval pourra avoir des démangeaisons, des brûlures et des éruptions cutanées. 

Les taons :

Les morsures de ces insectes sont souvent à l’origine de douleurs et d’inflammations chez votre cheval. Ils sont attirés par la chaleur corporelle des équidés. 

Les moustiques :

Décidément, ils embêtent autant les humains que les chevaux ! Les piqûres de moustiques peuvent donner des allergies à votre cheval. 

Vous l’aurez compris, il est primordial de protéger votre cheval contre les insectes en été et pour cela, la chemise anti mouche sera une alliée très efficace. 

2) Quels critères à prendre en compte pour choisir une couverture anti mouche ? 

Pour aider votre cheval à combattre ses ennemis, vous pouvez avoir recours à une couverture anti mouche. Grâce à son maillage très fin, elle va protéger votre cheval des insectes gênants, lui permettant de mieux savourer sa vie au pré. Le ventre de votre équidé doit particulièrement être protégé, tout comme la queue. Dans l’idéal, une chemise anti mouche a aussi des propriétés anti UV. De plus, une couverture anti mouche en maille ne donnera pas trop chaud à votre cheval. 

Pour le côté pratique, choisissez une chemise anti mouche résistante, notamment si votre cheval est au pré. Plus le nombre de deniers du tissu est important, plus il est solide, ce qui peut être utile quand votre cheval ira se gratter la tête contre un arbre. 

Veillez également à ce que la chemise anti mouche possède des sangles ventrales, notamment si votre cheval la porte plusieurs heures. 

Enfin, une couverture anti mouche qui va parfaitement à un cheval ne conviendra pas à un autre. Vous devez connaître la taille de votre cheval pour choisir une couverture adaptée. Si la couverture anti mouche de votre cheval est trop grande, elle risque de ne pas tenir en place et de tourner. Si elle est trop petite, elle peut le blesser. Il est donc essentiel de choisir une couverture anti mouche adaptée à la taille de son cheval.

Pour cela, il faut connaître ses mesures et faire attention à sa carrure : est-il plutôt fin ou charpenté ? Il existe différents guides de tailles selon les marques pour vous aider à faire votre choix. N’hésitez pas à lire cet article pour savoir comment mesurer la taille de votre cheval.  

3) Quel modèle de couverture anti mouche choisir ? 

Vous connaissez vos ennemis et la taille de votre cheval, vous allez maintenant pouvoir choisir une couverture anti mouche adaptée. Pour vous aider à faire votre choix, nous avons listé les principales différences des différents modèles. 

La classique :

Il s’agit de la couverture de base, qui s’arrête au garrot. Simple et efficace, elle a un effet barrière et empêche le contact des insectes avec la peau de votre cheval. 

La chemise à encolure haute (high-neck) :

A la différence de la chemise anti mouche classique, cette chemise monte sur l’encolure. Toutefois, il ne s’agit pas d’un couvre cou.

L’intégrale :

Cette couverture anti-mouche est dotée d’un couvre cou intégré pour protéger l’encolure de votre cheval. Selon les modèles, le couvre cou peut être amovible. 

Le couvre-rein :

Pour protéger votre cheval pendant le travail, vous pouvez opter pour un couvre-rein anti mouche. Une découpe est prévue pour laisser passer la selle. Il serait dommage de ne pas faire de balade ou de travailler votre cheval en été à cause des insectes. En général, les chemises anti mouche pour monter disposent d’un couvre cou pour protéger l’encolure du cheval. Vous pourrez ainsi partir en balade en toute sécurité ! 

4) Quelle qualité choisir pour une couverture anti mouche ? 

La qualité de la chemise anti mouche que vous allez choisir dépendra de votre budget et des besoins de votre cheval. 

Entrée de gamme :

Les chemises anti mouche de qualité standard conviennent très bien aux petits budgets et aux chevaux n’ayant pas besoin de protection approfondie. Grâce à leur matière mesh, ces chemises offrent une bonne barrière contre les insectes. 

Milieu de gamme :

Ces couverture anti mouche offrent la même protection contre les insectes que les chemises anti mouche standard. En revanche, elles sont plus solides et s’ajustent mieux à la taille de votre cheval. 

Haut de gamme :

La protection ultime pour les « déchireurs » de couvertures anti mouche. Ces chemises anti mouche s’ajustement parfaitement à la taille de votre cheval, et elles sont connus pour leur qualité et leur durabilité. Elles sont incroyablement résistantes avec leur extérieur en mesh résistant, leur protection anti UV, leur long rabat de queue et leur camail amovible. 

5) Qu’est-ce qu’une couverture anti mouche avec des propriétés spécifiques ?

Certaines couvertures anti mouche possèdent des propriétés supplémentaires pour répondre aux besoins spécifiques de certains équidés. 

Avec répulsif anti mouche intégré :

Si votre cheval est particulièrement sensible aux piqûres d’insectes, et que les couvertures anti mouche traditionnelles ne lui offrent pas la protection dont il a besoin, il y a sur le marché des chemises anti mouche contenant un répulsif intégré dans la matière de la chemise. Nous pensons par exemple à la technologie Vamoose de la marque Horseware. 

Imperméables :

Les couvertures anti mouches Waterproof peuvent être portées quel que soit le temps : va-t-il faire soleil ? Une averse est-elle prévue aujourd’hui ? Ou les deux ? Pas de panique, une chemise anti mouche waterproof est parfaitement adaptée à une météo changeante. 

Anti dermite et anti eczéma :

Conçues pour les chevaux ayant des problèmes de peau, ces couvertures anti mouche offrent une protection idéale aux chevaux touchés par la dermite ou souffrant de problèmes d’eczéma. 

6) Quelle chemise anti mouche choisir pour mon poney ou mon âne ? 

Malheureusement, les poneys, les shetlands et les ânes sont aussi très sensibles aux piqûres d’insectes durant la saison estivale. Il existe des équipements anti mouche et anti UV spécialement conçus pour protéger les ânes, les mules et les mulets comme les masques. 

Il est recommandé de procurer une couverture anti mouche à votre poney ou à votre shetland pour le protéger des insectes gênants lorsqu’il est au pré ou au paddock. Tous comme les chevaux, les poneys shetland et mini-shetland sont aussi sujets à la dermite estivale et aux démangeaisons causées par les piqûres d’insectes. En fait, les poneys sont prédisposés à la DERE car la maladie est héréditaire chez eux. Cela concerne plus particulièrement les Shetlands, les Welshs ou encore les Islandais même si toutes les races peuvent être concernées. 

Nous vous conseillons de choisir une couverture anti mouche préservant les épaules, la crinière et la queue de votre monture. Idéalement, privilégiez une chemise anti mouche équipée d’un couvre cou amovible. 

7) Quels sont les autres équipements anti mouche ? 

En plus d’une chemise anti mouche, vous pouvez équiper votre cheval d’un masque anti mouche. Il s’attache facilement sur la tête de votre cheval et permet de lutter efficacement contre les insectes. Il se combine parfaitement avec une chemise anti mouche. Vous pouvez aussi opter pour un frontal à franges anti mouche. 

Il est aussi possible de mettre des guêtres anti mouche sur les postérieurs ou sur les antérieurs de votre cheval. Elles permettent de protéger le paturon et descendent bien jusqu’à la base du boulet, pour offrir une protection maximale à votre monture. 

8) Quel look choisir pour une couverture anti mouche ? 

Après avoir défini votre budget et les qualités techniques que vous recherchez pour une chemise anti mouche, faites-vous plaisir et optez pour un look original ! Il existe des couvertures anti mouche au look zèbre ou fleuri.  Et pour allier le style avec le côté pratique, notez que les rayures éloignent naturellement les insectes. 

Au niveau des chemises anti mouche unies, il existe de nombreux coloris différents pour s’adapter et s’accorder à toutes les robes. De quoi ravir tous les chevaux et les cavaliers ! 

9) Comment entretenir une couverture anti mouche ?

Autant profiter des bonnes températures pour nettoyer vos couvertures anti mouche, elles sécheront plus rapidement ! Une chemise anti mouche sale peut provoquer une irritation de la peau. Bonne nouvelle, la plupart des chemises anti mouche s’entretiennent facilement et sont lavables en machine à 30°. Pensez à vérifier si cela est possible avec votre modèle. 

En plus du grand lavage annuel, nous vous recommandons de passer régulièrement un coup de brosse sur votre couverture anti mouche. 

La couverture anti mouche est donc la solution optimale pour protéger votre cheval des insectes en été. C’est une solution pratique, permanente, et contrairement à quelques produits anti mouche, une chemise ne possède pas d’agent chimique. 

Chemise anti-mouche cheval avec couvre-cou Buzz-off Zebra – Bucas
Chemise anti-mouche cheval imperméable avec couvre-cou Buzz-off Rain – Bucas
Chemise anti-mouche cheval Protect – Waldhausen
Chemise anti-mouche cheval avec couvre-cou imprégnée Vamoose Amigo Bug Buster – Horseware

Mue chez le cheval : pourquoi ses poils tombent-ils ?

En avril, ne te découvre pas d’un fil et en mai, fais ce qu’il te plaît. Mais que dit-on en février et en mars ? Pour le cheval, il pourrait s’agir d’une expression du type : quand le printemps arrive, mes poils tombent !

Qu’est-ce que la mue chez le cheval ? 

Chez les humains, muer signifie changer de timbre de voix au moment de la puberté. Pour le cheval, la mue est le processus de renouvellement et de perte de poils qui lui permet de s’adapter aux différents changements de saison. Elle a lieu deux fois par an. 

Au printemps, le poil de votre cheval va tomber et son pelage est remplacé par un poil plus fin. En hiver, votre cheval va faire du poil. Celui-ci est constitué d’un abondant sous-poil : la bourre qui va former une couche isolante pour protéger votre cheval du froid. 

La mue est un exploit d’envergure pour l’organisme de votre cheval puisque tout son pelage est transformé. 

Comment la mue se déclenche-t-elle ?

Les poils d’hiver commencent à se constituer dès la fin de l’été pour certains chevaux ou quelques semaines plus tard pour d’autres. Ils tombent quand les jours s’allongent au printemps. Ainsi, la luminosité serait à l’origine d’un changement hormonal chez le cheval et déclencherait la mue printanière. Le cycle de la mue est aussi contrôlé par d’autres facteurs comme la température ambiante, l’alimentation, les hormones, la génétique et l’état de santé de votre cheval.

Chaque cheval a son propre cycle de mue et perd ses poils de sa propre manière. Certains chevaux perdent d’abord les poils de l’encolure, puis ceux des flancs, ce qui leur donne un aspect hirsute. Si chaque cycle est propre à chaque cheval, il est cependant similaire d’une année sur l’autre. 

Que faire de tous ces poils ? 

Tapis de selle, paddocks, vêtements, brosses… il n’y a rien à faire, tout est recouvert de poils lors de la mue printanière ! 

Participez à ce festival et retirez une grande partie des poils d’hiver lors du pansage. Cela permet de soulager votre cheval des démangeaisons causées par la perte des poils. Grâce à l’effet de massage sur la peau lors du pansage, la circulation sanguine est stimulée, ce qui favorise la nouvelle pousse des poils. 

Nous vous recommandons d’utiliser une étrille spécifique comme la brosse EquiGroomer. Cette étrille innovante accélère la perte du poil et laisse la peau de votre monture propre et lisse.

Quel complément alimentaire choisir ? 

La mue est une période assez fatigante pour votre cheval puisque son organisme est assez sollicité. Pendant cette transition, il aura des besoins plus élevés en protéines, en calories, en vitamines, en minéraux et en oligo-éléments.  

Pour avoir un poil brillant et souple, un épiderme sain et de bonnes défenses immunitaires, votre cheval aura besoin de vitamine A, et d’omégas 3, 6, 9. La Biotine est aussi conseillée.

L’huile végétale oméga 3,6,9 Horse Master

Les aliments complémentaires de type C.M.V. (Complément Minéral et Vitaminé) sont aussi appropriés. 

Top CMV équin Vital’Herbs

Pour aider votre cheval à finir sa mue, vous pouvez utiliser un complément à vocation drainante. Cela va aider son organisme à éliminer les déchets liés au renouvellement du poil et aux autres fonctions vitales. 

Nous vous recommandons fortement de consulter votre vétérinaire avant de choisir un complément alimentaire. 

Attention à la maladie de Cushing

Chez les humains, la qualité du cheveu est un bon indicateur de leur état de santé. Pour les chevaux, c’est la même chose avec la qualité de leur robe. 

Un poil terne ou une mue tardive peuvent donc indiquer une maladie, un système immunitaire trop sollicité ou une carence alimentaire. Si votre cheval est âgé et qu’il n’effectue pas sa mue normalement ou qu’elle est incomplète (longs poils sous l’auge et sous le ventre), il est peut-être atteint de la maladie de Cushing. C’est une maladie causée par un dérèglement hormonal, pouvant accroître le risque de fourbure.

En cas de doute, faites appel à votre vétérinaire. 

Les incroyables secrets de l’équipement doublé en mouton pour votre cheval

Avez-vous déjà vu passer des publications sur les réseaux sociaux qui promeuvent un amortisseur ou un licol en peau de mouton véritable ou synthétique ? A chaque fois c’est pareil, vous trouvez que le cheval a vraiment fière allure avec cet équipement.

Puis petit à petit, vous en venez à vous demander quels sont les réels avantages d’avoir un tel équipement, hormis son esthétique. Honnêtement, ça doit être difficile à nettoyer, non ? En plus, ce genre de produit est souvent plus cher que la moyenne. 

Vous savez tout ça mais tout de même, votre cœur balance. Pourquoi les gens achètent-ils ces produits (que le mouton soit véritable ou synthétique) ? 

Comment éliminer le doute face à l’équipement doublé mouton

Les équipements pour votre cheval doublés en peau de mouton (amortisseur, guêtres, licol, etc.) ont de nombreux avantages :

  • Effet amortissant : les amortisseurs doublés en peau de mouton permettent de mieux répartir la pression de la selle et le poids du cavalier grâce à leur capacité de déformation. Attention, il faut qu’ils soient adaptés à la taille de votre selle. 
  • Respirant : le mouton absorbe l’humidité et permet d’évacuer rapidement la transpiration, pour garder votre cheval au sec.
  • Respect des peaux sensibles : réduit les frottements et effet doux pour votre cheval.
  • Hypoallergénique : ne provoque aucune allergie ni pour le cavalier, ni pour le cheval. Notez toutefois qu’il doit s’agir d’une vraie peau de mouton.
  • Thermorégulateur : régulation de la température, ce qui permet de porter la peau de mouton en été comme en hiver.

La vérité cachée sur l’entretien d’un équipement en peau de mouton

Contrairement aux idées reçues, un équipement en peau de mouton n’est pas si difficile à entretenir, mais il faut savoir comment faire. Aussi, elle possède des propriétés auto-nettoyantes. 

Tout d’abord, il est conseillé d’utiliser une lessive faite pour le mouton afin de permettre au mouton de garder ses propriétés et donc, de garantir une meilleure longévité à votre produit. En effet, la peau de mouton est constituée de fibres naturelles, comme les cheveux, ce qui la rend sensible aux produits chimiques. Nous vous conseillons également de passer un coup de brosse sur votre équipement de temps en temps, à l’aide d’une carde. 

Nettoyez votre équipement au jet d’eau si nécessaire après votre séance. Pour le séchage, privilégiez l’ombre au soleil afin de ne pas abîmer la peau de mouton. 

Si vous montez régulièrement, pensez à entretenir votre équipement plus souvent. 

Qui d’autre ne veut pas utiliser de mouton de provenance animale ? 

La technologie d’aujourd’hui permet de répliquer les effets du véritable mouton sur du mouton synthétique. C’est notamment le cas des produits de la marque Kentucky. Vous pouvez donc à la fois bénéficier des atouts du mouton véritable, tout en n’utilisant pas un produit de provenance animale.

Guêtres Turnout Boots